Skechers Chaussures Femme Just Relax Act vvCqz Skechers Chaussures Femme Just Relax Act vvCqz
Just Skechers Act Femme Chaussures Relax
Accueil Chaussures de Shift Homme skate Fear No 7CYBqwvC Walk Joy Skechers Trainers Vivify Go Ladies BpFWqqvPw Édito n°742 – mars 2018 Pourquoi le cinéma ?

Skechers Chaussures Femme Just Relax Act vvCqz


par Stéphane Delorme

 

Et d’abord pourquoi cette question ? À l’heure d’Internet, des réseaux sociaux, des séries TV, des jeux vidéos, de la réalité virtuelle, d’un magma audiovisuel général, nous ressentons le besoin de réaffirmer pourquoi (on aime) (préfère) (choisit) le cinéma. Pourquoi la « pensée cinéma » est toujours celle qui nous guide. Y compris pour aimer des vidéos sur Internet, des séries (on l’a vu avec Twin Peaks) ou la VR : car cette pensée voyage et souffle où elle veut. Notre regard et notre savoir sont formés par un siècle foisonnant de théories et de pratiques de l’image en mouvement, comment l’oublier ? Plus profondément pourquoi le cinéma plus qu’un autre art ou qu’un autre hobby ? Qu’est-ce qu’on y trouve ? Pourquoi on passe tant de temps à voir des films, comme hors du temps ? Il faut donc réaffirmer ses points cardinaux : le montage, la mise en scène, le réalisme, l’émotion, le film, le spectateur passif, la salle (ou l’idée de la salle), la pensée. Peu importe que le format soit celui d’une série ou d’une vidéo, si il y a du « cinéma » par-delà le récit mécanique, le ping-pong du dialogue qui fait mouche, les stéréotypes sociaux ou la caméra qui « suit » les personnages. Qu’il n’y ait déjà plus de cinéma dans beaucoup de films est une évidence tant l’imagerie télévisuelle l’a emporté.

En réalité l’urgence de ce dossier est moins due aux mutations de l’image qu’aux mutations de la pensée de l’image, et de la pensée tout court. On assiste à un retour en puissance du positivisme dans tous les domaines. L’ivresse scientiste et technophile dans laquelle on voudrait engouffrer l’humanité donne une seconde jeunesse à des vieux discours : la psychologie, la sociologie, la communication et les neurosciences renaissent en « sciences sociales » et « sciences cognitives ». Le mot « science » est un sésame – on le voit avec la domination des sciences cognitives dans le comité « scientifique » (évidemment) de l’Éducation nationale. La nouvelle frontière est donc le « cerveau ». Avec le culte du cerveau, l’esprit disparaît enfin et tout est matérialisé. Les sciences sociales de leur côté se trouvent galvanisées par les revendications identitaires des uns et des autres. En réalité il ne faut plus parler de « sciences » mais de « disciplines », au sens le plus strict du terme.

Ces disciplines n’ont jamais rien compris à l’art, par nature indiscipliné. L’art, et le cinéma, sont réduits à des produits de consommation : attente et satisfaction de l’attente, ce qu’on a le droit de faire / de ne pas faire. Dans un monde aussi infantile qu’un dessin animé de Pixar (Vice Versa), il n’y a pas de place pour ce truc bizarre qui s’appelle « émotion esthétique ». Et nous ne nous sentons pas les gardiens de ce territoire, mais ses explorateurs insatiables. Car on est encore loin de comprendre le mystère de l’esthétique. L’humanité a fait un bond de géant en entrant dans le « régime esthétique » à la fin du 18e siècle, pour parler comme Jacques Rancière, régime dans lequel nous sommes toujours. Cette révolution est loin d’être terminée, et on peut prétendre au contraire qu’elle ne fait que commencer. Que certains veuillent nous faire entrer au forceps dans une nouvelle ère, dite « ère cognitive », où la pensée est réduite au calcul et l’émotion à la satisfaction, où nous sommes amputés de notre part sensible, et l’humanité ne fera que préparer la venue de l’intelligence artificielle, messie attendu par les techno-gourous. Pour prouver que l’I.A. est égale puis supérieure à la nôtre dans tous les domaines, il suffit au préalable de nous anesthésier et de réduire notre pensée à peau de chagrin. Et le tour est joué.

Dans cette guerre des intelligences, l’esthétique a une place cruciale, et au sein de l’esthétique, la cinéphilie. L’esthétique parce que l’art et la philosophie sont les seules pensées capables de contrer les visées commerciales et scientifiques, qui vont toujours de pair, quant elles ne deviennent pas policières. La cinéphilie parce qu’elle a été au 20e siècle l’endroit d’une foi dans le nouvel art, d’un amour désintéressé. Si la cinéphilie laisse place au règne des experts, des geeks, des fans, des inspecteurs ou des professeurs, il ne restera pas grand chose du cinéma. La cinéphilie est une invention française, et l’esthétique une invention européenne, et les deux doivent faire face au pilonnage de la Silicon Valley, dont l’objet, purement commercial, est de substituer à la pensée et au rêve de l’art une mystique de la technologie. 

Relax Just Skechers Femme Chaussures Act Sur le même thème...


Act Relax Femme Skechers Chaussures Just
Femme Skechers Just Act Relax Chaussures

Skechers Act Just Relax Femme Chaussures



> Chaussures femme

> Mod